Vitalité culturelle est un outil culturel conçu pour les élus locaux de la Gaspésie. Nous aidons les élus des municipalités et des MRC de la Gaspésie, de même que les chefs de bande, à remplir leur rôle de manière à performer dans les secteurs des arts et des lettres, du patrimoine et des archives, de la lecture et du livre, de la muséologie et des industries de la culture.

carte couleur

30e colloque annuel des Arts et la Ville

30e colloque annuel des Arts et la Ville

30e Colloque annuel de Les Arts et la Ville

 

Du 31 mai au 2 juin 2017, à Montmagny

Hôtel L’Oiselière Montmagny
105, chemin des Poirier
Montmagny (Québec) G5V 3T4
Téléphone : 418-248-1640 | Sans frais : 1 800 540-1640
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.montmagny.oiseliere.com

La citoyenneté culturelle : un art de vivre
Authenticité, créativité, diversité

Quel est le lien entre culture et citoyenneté ? Quels sont les éléments à réunir pour construire la citoyenneté culturelle au sein de nos collectivités ? Être un citoyen culturel, qu’est-ce que ça change ? Pour célébrer son 30e anniversaire, Les Arts et la Ville souhaite placer le citoyen au cœur des échanges de son colloque annuel car c’est pour lui que nous formons, tous ensemble, un réseau fondé sur la solidarité.

Ainsi, Les Arts et la Ville vous convie à participer en grand nombre à VOTRE 30e Colloque, qui aura pour thème La citoyenneté culturelle : un art de vivre. Nous explorerons ce thème avec des lunettes teintées aux couleurs de l’authenticité, de la créativité et de la diversité, des facteurs reconnus pour leur contribution au mieux-être des citoyens et à l’épanouissement des sociétés. Ce colloque nous permettra donc de mobiliser nos énergies vers l’établissement d’une plus grande démocratie culturelle et vers un développement qui soit véritablement durable.

La citoyenneté culturelle : mieux la comprendre
« La citoyenneté culturelle entend établir les conditions propices à l’appropriation, par les individus et les communautés, des moyens de création, de réception, de diffusion et de circulation des arts et de la culture, et ce, dans une perspective soucieuse des différences entre les individus et les groupes d’appartenance, et de prise en compte du collectif. La citoyenneté culturelle se situe dans le prolongement de la démocratie culturelle (perspective du bas vers le haut) et elle met également au premier plan la dimension politique de la culture, notamment l’ouverture à la différence ainsi que la création d’un espace de dialogue contribuant au vivre-ensemble. » (Christian POIRIER et collab. (2012), La participation culturelle des jeunes à Montréal : Des jeunes culturellement actifs, Montréal, Institut national de la recherche scientifique – Urbanisation Culture Société.)

Le choix du citoyen de s’impliquer et d’exercer sa citoyenneté est une décision personnelle qui a un impact sur la communauté. La culture est sans nul doute l’expression démocratique dans sa forme la plus pure, la plus libre. C’est pourquoi le citoyen est désormais placé au cœur du développement culturel local dans un nombre croissant de municipalités à travers le monde.

Cultiver l’authenticité
Le caractère unique et authentique des lieux et des activités d’un quartier, d’une petite ou d’une grande municipalité – notamment en ce qui concerne la création artisanale et artistique ainsi que l’activité commerciale – est important à préserver. L’histoire et l’identité des lieux représentent une richesse dont il faut tenir compte en matière de développement et de mise en valeur.

Le citoyen est une composante majeure de l’authenticité d’un lieu puisque c’est lui qui l’incarne ; il y vit au quotidien. La préservation du caractère authentique d’un lieu implique donc nécessairement la valorisation des savoirs et des pratiques humaines locales. L’authenticité permet aux collectivités de se distinguer. Elle est un facteur d’identité, d’appartenance et d’attractivité.

La création de nouveaux lieux de diffusion – des lieux culturels de proximité – témoigne de la volonté des municipalités de susciter une plus grande participation culturelle des citoyens. Plusieurs expériences démontrent que, pour rendre la vie culturelle plus démocratique, celle-ci doit être animée à la base par les citoyens, favorisant ainsi la préservation du caractère authentique d’une municipalité. L’authenticité qui fait appel aux citoyens permet de développer l’identité propre d’un lieu ; elle permet d’être singulier dans la pluralité.

Favoriser la créativité
Les arts et la culture contribuent à éveiller la créativité des citoyens. Il a été démontré que des citoyens plus créatifs sont plus heureux. Ainsi, de plus en plus d’expériences visent à permettre aux citoyens de « vivre » la culture. Faire l’expérience de la culture par l’entremise de la création permet aux citoyens de devenir des acteurs plutôt que d’être de simples spectateurs. L’enjeu de la participation citoyenne est transversal et touche les collectivités de toutes tailles. Au-delà de la création et de la diffusion, la participation citoyenne est au cœur de la vitalité des milieux de vie. C’est à travers ces expériences de participation que la créativité devient un moteur de développement.

Valoriser la diversité des expressions culturelles
La société compte de nombreuses formes d’expression de la diversité culturelle ainsi qu’une variété de modes de création artistique, de production, de circulation et de réception des expressions culturelles. Le fait de valoriser cette diversité constitue un facteur fondamental de développement durable des communautés. En plaçant les citoyens au cœur de nos préoccupations et en favorisant la rencontre des expressions culturelles qui façonnent notre société, nous encourageons le dialogue social et la mixité, et assurons le développement de communautés riches de l’apport de chacun de ses membres.

 

Pour tous les détails...